Choisir son appareil photo

On a tous dans nos albums de très belles photos prises avec des appareils quelconques. La magie du moment, la chance d'avoir une bonne lumière, le petit flou qui souligne le trait et donne son expression au cliché permettent parfois ces petits bonheurs. L'appareil ne fait pas tout, mais il fait quand même beaucoup. Pour prendre de belles photos, il faut sans conteste investir dans de la qualité. Si on se contente de la photo souvenir des vacances ou des bonnes soirées, un appareil compact est tout à fait suffisant.

Il existe trois types d'appareils : les compacts, les bridges et les reflex.

Les compacts sont petits, légers, conviviaux et relativement peu chers (de 70 à 500 euros). Ils sont simples d'utilisation et leur qualité est largement suffisante pour un usage simple. Leurs objectifs et leurs capteurs sont très corrects, mais sont quand même limités, surtout dans les conditions non optimales. Les processeurs ont un temps de calcul parfois très long qui ne permet pas de prendre de photos sur le vif. Le rendu des couleurs, la profondeur de champ et les contrastes sont difficiles à gérer. Il n'est pas possible de changer d'objectif, ni de brancher un flash. Cela dit, ils sont très bien pour s'amuser et même plus.

Les bridges ont un boitier un peu plus volumineux, un objectif non interchangeable et une électronique un peu plus performante. Cela dit, ils sont tout de même limités dans leurs performances, et peuvent être considérés comme des compacts améliorés.

Les reflex sont les meilleurs appareils. Ils permettent de voir dans l'objectif exactement ce que donnera la prise de vue. Ils sont constitués d'un boitier caractérisé par son électronique, ses programmes internes et d'un capteur ; et d'un ou plusieurs objectifs de focales différentes. Plus le capteur est grand et comporte de pixels, meilleur il est. Les objectifs sont un investissement important, mais permettent d'étendre les possibilités à l'infini. Les reflex sont plus chers (de 500 à quelques milliers d'euros), ils sont aussi plus lourds et demandent un minimum de notions techniques pour en tirer un bon parti.

Une fois vos photos faites, pourquoi pas créer un montage soigneusement sauvegardé sur un CD que vous étiquèterez.

 

Pour le réétiquetage, rien de mieux qu’une imprimante à étiquettes

Une étude mondiale réalisée récemment par Nielsen montre que 30 à 40 % des consommateurs européens et 22 % des consommateurs nord-américains ont une préférence pour les produits réétiquetés ou qui portent la marque du magasin, les considérant comme gage d’une meilleure qualité et d’une plus grande valeur. Ces résultats viennent confirmer le grand essor qu’a connu l’industrie du réétiquetage ces dix dernières années, notamment dans les secteurs des compléments alimentaires, des produits chimiques spéciaux, des cosmétiques et de l’agroalimentaire. 

Une imprimante à étiquettes pour votre réétiquetage

Pour un réétiquetage plus efficace de ses produits, il faut avoir une imprimante à etiquettes de haute performance. Une bonne imprimante d’étiquettes couleur vous permettra de proposer à un plus grand nombre de consommateurs des produits réétiquetés avec des étiquettes tirées en petites quantités, peu coûteuses et rapidement personnalisables. Ce qui en retour vous permettra d’avoir un avantage concurrentiel et de remporter une part de marché plus importante.

Les fabricants utilisent les imprimantes d’étiquettes couleur pour proposer, à la demande de leurs clients, l’une des deux méthodes de réétiquetage que sont : le remarquage et le co-marquage. Avec le co-marquage, on intègre le nom et le logo du fabricant au graphisme de l’étiquette de la marque du client. Par contre, dans le cas du remarquage, le produit est réétiqueté sous la marque du client ou du magasin, en supprimant intégralement le nom du fabricant.

Réétiquetage avec la QLS-4100 Xe

Pour leur réétiquetage, de nombreux fabricants utilisent l’imprimante d’étiquette couleur QLS-4100 Xe qui permet d’imprimer à la demande une étiquette différente selon le produit et le client. Parmi eux, on retrouve des fabricants de produits alimentaires, de produits promotionnels, d’outils industriels, de produits chimiques, etc. La QLS-4100 Xe permet notamment de réduire les coûts de réétiquetage.

Parler de réduction des coûts c’est aussi penser en termes d’amélioration de la qualité. Ainsi, la radio a, elle aussi, fait des avancées avec la RNT.

 

Un distributeur Pure pour vos objets design

Le lancement de la Radio Numérique Terrestre (RNT) en France 2012 est passé de manière plutôt inaperçue, probablement à cause de l’intérêt suscité par sa grande sœur la TNT. Pourtant, l’arrivée de la RNT dans d’autres pays comme le Royaume-Uni, la Suisse ou l’Australie a été un grand succès. Il est vrai que la radio numérique, qui recherche et enregistre les stations de radios automatiquement, présente de nombreuses avancées par rapport aux radios hertziennes traditionnelles :

- garantie d’une qualité d’écoute parfaite car la RNT n’est pas soumise aux interférences des radios analogiques

- enrichissement de l'offre de programmes radio dans les régions françaises rurales mal couvertes

- affichage d’un texte défilant qui donne des infos supplémentaires sur la chanson, les dernières actualités et les résultats sportifs.

- diffusion de podcasts

-streaming de medias depuis un ordinateur non relié

- possibilité de créer de nouvelles stations de radio

Le premier producteur mondial de radios numériques, Pure, a aussi décidé de particulièrement soigner le look des produits qu’il fabrique pour en faire des gadgets design. Cette société est basée en Angleterre, mais ses produits sont disponibles en France via le distributeur Pure Design-Innovation.  Pure a lancé un premier modèle de radio numérique en 2002, puis elle a intégré de nouvelles fonctionnalités dans ses autres modèles comme la Sensia, première radio au monde à intégrer un écran couleur tactile.

Spécialisé dans les objets design, le distributeur Pure officiel en France, dispose de toute la gamme de produits dans différents styles :

- Futuriste avec le modèle Contour, un gadget au design élégant tout en rondeur qui rassemble tous les avantages de la RNT avec en bonus un dock rétractable

- Vintage avec la série Evoke dont le modèle Evoke Moi dessiné par la créatrice Orla Kiely et décliné en différents coloris qui flashent

- Minimaliste avec la radio One flow qui rappelle les radios potables des années 80

Il ne vous reste plus qu’à choisir parmi toutes ces radios innovantes et très design. Et les accessoires ne sont pas en reste.

 

 

Cable audio, cable video… les dernières innovations

Chaque saison, voire chaque mois, de nouveaux matériels informatiques et électroniques apparaissent avec de nouvelles fonctions, repoussant sans cesse les possibilités techniques. Un des points de cette évolution est l'interconnectivité des différents éléments. Il est tout à fait d'usage de relier appareil photo, téléphone, télévision, console de jeu, tablette, projecteur vidéo et PC les uns avec les autres, en échangeant des informations, des fichiers ou des images. Les technologies sans fil : Wifi et Bluetooth, sont encore loin de répondre à toutes les nécessités, il faut donc toujours utiliser des câbles et une connectique adaptée.

Un des usages les plus courants est de relier PC ou console de jeu à un téléviseur. S'il est en HD, un cable vidéo doté d'une simple prise VGA, DVI ou encore mieux HDMI suffit (la plupart des tablettes sont équipées de ce format). Tous les matériels sont équipés d'au moins une de ces prises. Relier un ordinateur avec un projecteur est très utile en conférence, ou pour créer un véritable home cinéma. À part le format HDMI, le son n'est pas pris en compte. Il faut donc brancher le PC avec un cable audio sur la télé ou sur une chaine Hifi. Là aussi plusieurs standards existent, mais dans le pire des cas, on peut toujours relier la prise casque avec un port d'entrée de la télé par un jack.

Certaines précautions sont à prendre, surtout pour la vidéo. Les signaux à haute fréquence, même numériques, se dégradent rapidement si le cable vidéo est trop long. Une solution est d'investir dans des cables de qualité, blindés pour diminuer le parasitage. Si la déperdition persiste, il faut alors repenser son système pour rapprocher les éléments, ou rajouter un intermédiaire.

Un spécialiste vous propose une grande sélection de câbles et connectiques de toutes sortes pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre installation et vous permettre de profiter du potentiel maximal de chacun de vos appareils, quelle que soit la connexion que vous souhaitez établir.